close

Huffington Post

Huffington Post

Un entrepreneur offrant de la chloroquine à ses salariés en garde à vue

Un entrepreneur offrant de la chloroquine à ses salariés en garde à vue



JUSTICE – Le fondateur du groupe de chimie SNF, à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire, a été placé en garde à vue ce lundi 6 mars puis relâché, soupçonné de proposer de la chloroquine aux salariés de sa société pouvant souffrir du Covid-19, a-t-on appris de sources judiciaire et syndicale.René Pich, 79 ans, également directeur général délégué de SNF, a été entendu par les gendarmes de la brigade de recherches de Montbrison, dans le cadre d’une enquête pour “exercice illégal de la pharmacie et de la médecine”, ouverte par le parquet de Saint-Etienne.“L’enquête a été ouverte à la suite d’un signalement effectué le 31 mars par l’inspection du travail de la Loire”, a précisé à l’AFP le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz, en pleine crise du coronavirus.“Trump a préconisé ce produit”Elle suit une note de Pich, datée du 18 mars, informant l’encadrement de SNF que l’entreprise avait fait l’acquisition de comprimés de phosphate de chloroquine. Le document, dont l’AFP a obtenu copie, invite les cadres à faire une demande “auprès de la direction pour la délivrance du produit” en cas de symptômes du Covid-19 chez un salarié. La posologie à suivre y est même indiquée.“Nous nous sommes informés en Chine dès la fin janvier et nous avons compris que ce produit était la solution. Aujourd’hui, Trump aux USA, en passant au-dessus de toutes les procédures médicales, a préconisé ce produit pour tous les cas graves. Ce produit est maintenant utilisé avec succès en Chine, Corée du Sud et Thaïlande”, écrit le dirigeant.Des perquisitions, réalisées lundi au domicile de Pich et à SNF visaient à retrouver tous ces lots de phosphate de chloroquine, importées d’Inde, selon la même source. Des cadres dirigeants auditionnésLors d’une audition libre vendredi, le dirigeant avait remis volontairement aux gendarmes cinq boîtes de produits soit quelques centaines de comprimés. “Il s’agit de produits non-validés par les autorités de santé et dont l’importation est interdite”, a souligné le procureur Charmatz.D’autres cadres dirigeants du groupe ont été auditionnés par les enquêteurs, dont la tâche est d’identifier tous les participants de cette opération et de savoir si des salariés de SNF en auraient consommé pour se soigner. Une plainte du syndicat CFDT de la chimie a été déposé vendredi auprès du parquet de Saint-Etienne pour “mise en danger de la vie d’autrui, exercice illégal de la médecine et de la pharmacie et administration de substances vénéneuses”.Devenu le leader mondial des polyacrylamides utilisés dans le traitement de l’eau, SNF, créé en 1978 à Saint-Etienne, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros. Il emploie 6000 salariés dont 1350 sur le site d’Andrézieux-Bouthéon. En France, l’usage de la chloroquine contre le coronavirus est l’objet de vifs débats.À voir également sur Le HuffPost: Quand le docteur Bachelot renvoie les politiques à leurs chères étudesLIRE AUSSI
Les autorités alertent sur des “cas de toxicité cardiaque” avec l’hydroxychloroquine en automédication

L’ANSM alerte sur les possibles “effets secondaires graves” des traitements, après 3 décès suspects



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/garde-a-vue-dun-entrepreneur-offrant-de-la-chloroquine-aux-salaries_fr_5e8bb356c5b62459a92db428

Author : AFP

Publish date : 2020-04-06 23:55:23

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Face aux violences conjugales durant le confinement, voici les solutions

Face aux violences conjugales durant le confinement, voici les solutions



CONFINEMENT – En ces temps difficiles de pandémie de coronavirus, le confinement actuel a pour triste conséquence une hausse des violences conjugales et familiales. La situation exceptionnelle amène donc à des mesures exceptionnelles.Le gouvernement français a mis en place tout un panel de mesures visant à protéger les femmes victimes de violences conjugales. Toutefois, il peut être facile de s’y perdre. Voici donc un récapitulatif de toutes les solutions qui existent aujourd’hui contre les violences conjugales en ces temps de confinement.Qui appeler en cas de violences conjugales ?« Le 3919 est maintenu du lundi au samedi (9-19h) mais téléphoner n’est pas toujours facile quand vous êtes confinée avec un homme violent. La plateforme https://t.co/7LUx3IDHAD 24/7j permet aux victimes & témoins de dialoguer avec un policier formé. » @le_Parisien#COVID19pic.twitter.com/LoqIeCPQBF— 🇫🇷 MarleneSchiappa (@MarleneSchiappa) March 29, 2020A lire: Comment fonctionne la plateforme “Arrêtons les violences” contre les violences conjugalesDans Ouest-France, la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a également fait savoir qu’un numéro d’écoute pour les auteurs de violences est aussi mis en place. “Nous créons le 08.019.019.11, ligne ouverte du lundi au dimanche, de 9h à 19h, en lien avec la Fédération nationale d’accompagnement des auteurs de violences (Fnacav). Le but est d’écouter les hommes qui se sentent au bord du passage à l’acte pour prévenir les violences, les éviter”, explique-t-elle.“Le confinement vient percuter l’histoire familiale et personnelle de chacun. Cette situation crée parfois de l’anxiété, il y a moins d’exutoires et de soupapes de décompression, et ce, alors que dans les familles, l’école à la maison peut parfois exacerber les tensions”, avait-elle expliqué la semaine dernière dans la presse.

“Les écoutants sont des professionnels formés sur la question des violences conjugales, des facteurs de type alcool, stupéfiants, la gestion de la récidive etc. Il n’y a pas de honte à téléphoner, au contraire, c’est une action responsable que de se faire accompagner pour préserver sa famille de la violence”, souligne-t-elle.Un dispositif pour l’éviction du domicile familialDe son côté, le ministère de la Justice a précisé qu’“une plateforme de logements” pour l’éviction des auteurs de violences conjugales va être lancée. Le “dispositif exceptionnel et temporaire” vise à rendre “efficiente l’éviction du domicile familial”.Lancement avec @Egal_FH d’une plateforme de logements pour l’éviction des auteurs de violences conjugales. Un dispositif exceptionnel et temporaire destiné à rendre efficiente l’éviction du domicile familial.

➡️https://t.co/H30VByGufL— Ministère de la Justice (@justice_gouv) April 2, 2020 Différents dispositifs d’État Nous déployons la 2ème phase de notre plan d’urgence contre les #violencesconjugales en #confinement 👇🏾

💰 1M€ aux associations

🛌 20 000 nuitées financées pour mettre fin aux cohabitations dangereuses

📍Points d’accompagnement dans 10 à 20 villes

📈 Mission d’évaluation pic.twitter.com/kmcbHFNOM4— 🇫🇷 MarleneSchiappa (@MarleneSchiappa) March 30, 2020Possibilité de se signaler à la pharmacie Afin de permettre aux femmes victimes d’appeler à l’aide, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a expliqué sur France 2, qu’il avait été décidé de mettre en place un dispositif au sein des pharmacies pour alerter les forces de l’ordre. #NeRienLaisserPasser et plus que jamais en cette période qui accroît les risques : après entretien avec la présidente de @Ordre_Pharma, les victimes de violences conjugales pourront se signaler auprès de leur pharmacien de quartier, qui alertera les forces de l’ordre.#VALPpic.twitter.com/DJPV1A99F6— Christophe Castaner (@CCastaner) March 26, 2020Contre les violences sur les enfants, le 119Les violences en confinement n’existent pas qu’au sein d’un couple. Les enfants peuvent malheureusement en payer les frais avec certains parents. À cette occasion, le Ministère de la Justice met en place un numéro dédié à la protection des enfants. Le ministère est pleinement mobilisé contre les violences sur enfant. Le traitement des affaires et des contentieux urgents continue d’être assuré.

Contre les violences sur enfant en période de confinement #COVID19 :

➡️ Restez vigilants et appelez le 119 https://t.co/Kk3slxO9bY— Ministère de la Justice (@justice_gouv) April 2, 2020À voir également sur Le HuffPost: Contre les violences conjugales, un numéro d’urgence joignable par SMS lancé le 1er avril LIRE AUSSI:
Comment fonctionne la plateforme en ligne contre les violences conjugales

Le champion de boxe qui expliquait comment frapper sa compagne suspendu




Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-aux-violences-conjugales-durant-le-confinement-voici-les-solutions-mises-en-place_fr_5e86e332c5b6d302366db6eb

Author : Pierre Nicolas L’Olive

Publish date : 2020-04-03 13:06:56

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Le prince Harry va désormais devoir utiliser un nom de famille

Le prince Harry va désormais devoir utiliser un nom de famille



PEOPLE – Changement de vie, changement de nom. Ou presque. Le prince Harry et son épouse Meghan ont renoncé à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique pour prendre leur indépendance financière et s’installer en Californie.En prenant ses distances avec la royauté, de nombreuses choses vont changer pour le couple, plus particulièrement pour Harry qui a vécu toute sa vie au sein de la famille royale. Malgré sa volonté de s’éloigner des siens, Harry gardera quand même le titre d’“Altesse Royale”, note Le HuffPost britannique. Il restera Duc et Meghan, Duchesse de Sussex. Toutefois, pour la vie courante, le prince aura besoin d’utiliser un nom de famille.Ce dernier est principalement appelé “Prince Harry” ou “Duc de Sussex”, sans nom de famille. En réalité, son nom complet est “Son Altesse Royale (SAR) le prince Henry Charles Albert David de Galles”. Pour sa nouvelle vie civile entre Royaume-Uni, Canada et États-Unis, il pourra utiliser celui, plus court, créé par la Reine Elizabeth II et son mari le prince Philip en 1960 pour leur descendance: “Mountbatten-Windsor”. Soit Harry Mountbatten-Windsor. Le nom Windsor vient de la famille d’Elizabeth II et Mountbatten de la famille du prince Philip. Le fils Meghan et Harry, Archie, possède déjà ce nom de famille car il n’a pas de titre royal. À voir également sur Le HuffPost: Harry et Meghan Markle honorent leur dernier engagement royallire aussi:
Harry et Meghan disent au revoir à leurs abonnés Instagram

Trump met de côté le coronavirus pour s’agacer de l’arrivée de Harry et Meghan en Californie



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-prince-harry-va-desormais-devoir-utiliser-un-nom-de-famille_fr_5e82b71cc5b62dd9f5d4b7d9

Author : Claire Tervé

Publish date : 2020-03-31 03:34:54

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

France 4: le succès de “Lumni” pendant le confinement peut-il sauver la chaîne?

France 4: le succès de “Lumni” pendant le confinement peut-il sauver la chaîne?



ÉDUCATION – Un véritable plébiscite. De 300.000 à jusqu’à un million d’élèves de primaires, collèges, lycées et leurs parents se retrouvent chaque jour devant les cours et l’émission éducative “La Maison Lumni” diffusés sur France 4, mais aussi France 2 et France 5 depuis le lundi 16 mars.Le succès de ce dispositif, ouvert pour répondre à la mission “Nation apprenante” lancée par le gouvernement en pleine épidémie du coronavirus, soulève forcément une question: le sort de France 4, qui doit cesser d’émettre le 9 août prochain, sera-t-il revu?“En 20 ans de télévision, je n’avais jamais eu autant de retours positifs”, souffle Alex Goude au HuffPost, alors qu’on le contacte à l’issue d’une première semaine intense aux commandes de “La Maison Lumni”. Le magazine, pensé pour les 8-12 ans, est diffusé sur France 2 à 10h, sur France 5 à 11h et sur France 4 à 15h45. “C’est une vraie mission de service public. J’ai un peu l’impression d’avoir été appelé par la République!”, sourit celui qui officie depuis le début de sa carrière à la tête d’émissions jeunesse et continue d’écrire dans Le Journal de Mickey. Notamment pensé par Amel Cogard, directrice de l’unité éducation de France TV, ce dispositif s’appuie sur les ressources de la plateforme “Lumni”, lancée en novembre 2019 par le service public, mais il n’avait encore jamais été proposé à l’antenne. L’épidémie de coronavirus ayant entraîné les mesures de confinement et la fermeture des écoles, collèges et lycées, France 4 a totalement bouleversé sa grille de diffusion pour accueillir un magazine quotidien, mais aussi des cours de 30 minutes ou 1 heure, dispensés par des enseignants reconnus par le ministère de l’Éducation nationale, avec qui le programme est “co-construit”.“Montrer l’utilité du service public”Maths, histoire, français, mais aussi yoga et autres activités ludo-éducatives… “L’idée est de revoir des notions clés du programme pour que les enfants et adolescents puissent garder leurs acquis”, explique Amel Cogard, tout en veillant à donner les clés à ce jeune public pour comprendre l’actualité grave de cette crise. “On est très contents, car on a accroché notre cible, c’est la preuve qu’on répond à un vrai besoin. C’est gratifiant de montrer l’utilité du service public comme celle-ci”, poursuit la directrice de l’unité éducation du groupe. Dès le premier jour de diffusion des programmes, lundi 23 mars, plus d’un million de personnes étaient devant le magazine “La Maison Lumni” sur France 4, et entre 370 à 850.000 devant chaque tranche de cours. Sur les réseaux sociaux, les parents sont nombreux à saluer cette école à la maison et leurs commentaires sont au fur et à mesure pris en compte pour faire évoluer l’émission.À parti de lundi 30 mars, une place plus large sera ainsi donnée à la “foire aux questions” où les enfants peuvent aborder tout ce qui leur passe par la tête, et à des expériences plus ludiques. “C’est simple, je reçois plus de messages que lorsque j’animais ‘La France a un incroyable talent’ sur M6 avec 5 millions de téléspectateurs”, sourit Alex Goude.Et parmi ces téléspectateurs, certains se démarquent davantage. “Maintenant je reçois même des textos de Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse) et Franck Riester (ministre de la Culture) qui me disent qu’ils adorent l’émission”, raconte l’animateur. Sur Twitter, le premier s’est fendu d’un message d’encouragement. En ce moment même la #Nationapprenante sur ⁦@France4tv⁩ avec un cours de mathématiques pour l’école élémentaire. 👩‍🎓 👨‍🎓 📺

Magnifiquement réalisé. Bravo! 👏 pic.twitter.com/f1Z5RwNe0N— Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) March 23, 2020 Et sous son post, les réponses pleuvent. “Ce n’est pas la chaîne qu’on supprime parce qu’elle ne sert à rien et coûte trop cher?”, écrit un internaute. “France4 ce n’est pas une chaîne que vous voulez supprimer avec France 0″, renchérit un autre. “De la nécessité de maintenir France 4 dans l’audiovisuel public”, résume un autre. Parmi les voix qui s’élèvent, celle de Pascal Rocard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD): “Ce serait bien qu’Emmanuel Macron annonce un moratoire sur l’arrêt de France 4”. Ou encore le producteur Jean Labadie: “Alors sauvez France 4!”Comme France Ô, France 4 doit en effet cesser d’émettre le 9 août prochain. Une décision amorcée dès juin 2018 par la ministre de la Culture de l’époque Françoise Nyssen au nom d’une accélération des investissements dans le numérique de France Télévisions. Mais nombreux pointent du doigt les fractures territoriale, numérique et d’usage que cela méprise.Quel sort pour France 4?Si un nouvel épisode de confinement survenait après l’été, un tel dispositif éducatif pourrait-il exister sur le service public? “Pour l’instant, on poursuit notre mission, et on ajustera s’il faut redéployer ce dispositif qui a déjà sa place sur France 2 et France 5”, assure Amel Cogard au HuffPost. “Le sort de France 4 n’incombe pas à France Télévisions. Mais ce dispositif montre en tout cas l’importance du linéaire, pour que chacun trouve l’option qui lui convient.”Coïncidence du calendrier, c’est à partir de ce 30 mars qu’auraient dû s’ouvrir les débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi sur l’audiovisuel qui entérine la disparition de France 4. Les discussions sont reportées ”à une date ultérieure”, laissant place aux textes “urgents et indispensables liés à la crise du coronavirus”.Dans les colonnes du média spécialisé Satellifax ce vendredi 27 mars, la députée LREM et rapporteure de ce texte de loi Aurore Bergé souligne “l’importance du rôle de France 4” en ce temps de crise. “Si France 4 n’existe plus, cela pose un problème d’iniquité territoriale pour tous ceux qui n’ont pas accès aux plateformes numériques. Les députés ont montré lors de l’examen en commission qu’ils étaient perplexes sur ce point, qui ne dépend pas d’eux, mais d’un décret gouvernemental”, assure-t-elle.Interrogée ce jeudi 26 mars par les élus du groupe lors d’un CSE extraordinaire, sur la possibilité de demander à la tutelle de revoir sa décision sur France 4 ou a minima le calendrier, la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte-Cunci éludait: “Ce n’est pas ma priorité aujourd’hui. Il y a un temps pour tout. On verra ça plus tard.” À voir également sur Le HuffPost: Durant le confinement, ces parents se transforment en profs de sportLIRE AUSSI:
Un retour en classe le 4 mai est “le scénario privilégié” selon Blanquer

Blanquer promet “des sessions de rattrapage” scolaire cet été (sans rogner sur les vacances)




Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/france-4-le-succes-de-lumni-peut-il-sauver-la-chaine_fr_5e7dfac4c5b6256a7a28f13a

Author : Louise Wessbecher

Publish date : 2020-03-27 16:58:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

“Je travaille dans un supermarché et suis en première ligne pour gérer le stress et l’incivisme des clients” – BLOG

“Je travaille dans un supermarché et suis en première ligne pour gérer le stress et l’incivisme des clients” – BLOG



BLOG – Écouter les commérages des clients, leurs plaintes, leurs conversations téléphoniques. Tout ça entre les innombrables “BIP” lorsque je scanne leurs articles. J’en ai l’habitude, je travaille à la caisse d’une chaîne de supermarchés depuis le mois de septembre 2019. C’est un métier difficile, il faut rester patient et calme, je l’ai vite compris. En seulement quelques mois, j’avais appris à gérer l’autorité de mes supérieurs, les différents caractères des clients, et j’ai continué pendant cette crise du Coronavirus. Mais certains clients sont devenus ingérables. Un gel hydroalcoolique pour cinq caissesJe voudrais commencer par évoquer le non respect envers les caissiers, de la part des clients, mais aussi de nos supérieurs. Depuis le début de la crise, l’entreprise n’a fourni aucun masque aux employés. Ils nous ont expliqué qu’ils n’en avaient pas, que si nous souhaitions venir travailler avec un masque, c’était possible, mais nous devions le trouver par nos propres moyens. Ils nous ont donné des gants et un gel hydroalcoolique pour cinq caisses. Le gel n’a pas fait long feu. Je travaille donc sans masque, comme la plupart de mes collègues. Pour se laver les mains, je ne le fais que lorsque j’en ai l’occasion: lors des pauses puisque je dois me rendre aux toilettes, mais heureusement j’ai tout de même des gants. La plupart du manque de respect revient aux clients, car mon entreprise a fait des efforts suite aux annonces d’Emmanuel Macron: un marquage au sol est apparu afin que les clients respectent les distances de sécurité. Un vigile a été embauché afin de surveiller qu’aucun client n’entre par la sortie du magasin.Ils doivent entrer vingt par vingt, mais chaque jour ils essaient d’entrer par la sortie car ils ne veulent pas attendre. Le vigile est là pour les remettre dans la file d’attente à l’extérieur. “Vous avez mauvaise mine madame !” Une fois que les clients sont entrés dans le magasin, il faut se préparer à leurs remarques, leur manque de respect et à gérer leur panique.J’ai remarqué qu’entre eux, ils faisaient bien attention à garder leur distance de sécurité, ils respectent. Cependant, la plupart a l’air de croire que les caissiers sont immunisés contre le Covid-19. Ils n’hésitent pas à s’approcher de nous pour nous poser de nombreuses questions ou nous parler. J’ai l’impression que s’ils pouvaient nous faire la bise, ils le feraient. Si un client tousse dans la file d’attente, tout le monde lui jète un regard noir, rempli de méfiance. Si c’est un employé, il n’hésite pas à faire une remarque: “Vous devriez faire des tests”. Il suffit même parfois que l’on soit un peu fatigué ou que l’on ne sourit pas pour récolter des “Vous avez mauvaise mine Madame!” J’en faisais encore l’expérience récemment. Avec mes collèges nous avons décidé de nous barricader. Autour de nous, nous avons placé des chaises, des chariots, tout ce que nous avons pu trouver pour forcer les clients de se tenir à distance. Sans cette option, on avait beau leur dire, ils continuaient à s’approcher de nous, et puis nous sommes fatigués de nous répéter. Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à [email protected] et consulter tous les témoignages que nous avons publiés.Panique inutile Dans le magasin où je travaille, les employés sont polyvalents. Certains jours, il m’arrive de travailler en caisse quelques heures puis de nettoyer le magasin ou de ranger les rayons. Je remarque donc à chacun des postes la panique des personnes qui se rendent au supermarché. En caisse, ils ont peur d’attraper des bactéries en touchant le tapis roulant (mais jamais peur de nous si on ne présente pas de symptôme, le port de gants semble les rassurer).Ils posent beaucoup de questions: “Désinfectez-vous la caisse?” – “Quelles mesures le magasin a-t-il pris depuis le discours d’Emmanuel Macron?” Nous leur répondons que nous nettoyons autant que possible nos postes, entre deux clients, à la fin d’un service. Le pire reste dans les rayons. Lorsque je remets les pâtes à leur place, j’ai peur que l’on me saute dessus. Les gens se ruent littéralement sur le riz et les pâtes. Je reste alors calme en leur expliquant que les livraisons n’ont pas changé depuis le début de la pandémie. Nous sommes livrés chaque jour, que ce soit en alimentaire, en produits sanitaires ou d’hygiène. Il n’y a vraiment pas d’inquiétude à avoir et j’aimerais réellement que les clients se mettent en tête que cela ne sert à rien de paniquer. Que ce soit mes collègues de travail ou moi, nous essayons de garder notre bonne humeur, d’être patient avec les clients, mais j’ai peur que nous soyons vite épuisés. La panique est contagieuse et nous n’aurons peut-être pas tous la force de rassurer les gens tout au long de cette crise. Autant que possible, j’essaierai de répéter que la pénurie n’arrivera pas, que les livreurs continuent leur travail et qu’il faut cesser l’égoïsme et le manque de civilité. De cette façon, les choses ne peuvent qu’aller mieux. À voir également sur le Huffpost: Pénurie: ce chauffeur-livreur va vous convaincre de ne pas vous ruer au supermarché LIRE AUSSI
Le confinement vu par les paysans, ou la “revanche” de l’agri-bashing

Les boulangeries pourront être ouvertes 7j/7 pendant la période de confinement



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/je-travaille-dans-un-supermarche-et-suis-en-premiere-ligne-pour-gerer-le-stress-et-lincivisme-des-clients-blog_fr_5e737a3ec5b6f5b7c53f47ec

Author : Elsa M.

Publish date : 2020-03-24 03:40:29

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

La prolongation du confinement pas actée mais les contrôles renforcés

La prolongation du confinement pas actée mais les contrôles renforcés



POLITIQUE – C’est désormais une habitude, les conseils de défense qui se réunissent pour gérer la crise du coronavirus n’ont “pas d’ordre du jour”, comme le précise l’Élysée au HuffPost ce 20 mars, tant la situation est évolutive et alors qu’une réunion de ce type s’est tenue au ministère de l’Intérieur pendant plus d’une heure.Alors qu’on attendait une déclaration du ministre de la Santé, Olivier Véran à la sortie, c’est finalement Christophe Castaner qui s’est exprimé. Le ministre de l’Intérieur a fait le compte rendu de cette réunion et assure qu’à ce stade, aucune décision n’a été prise quant à un éventuel prolongement du confinement. En direct – Suivez la crise du coronavirus en France et dans le mondeContrôles renforcés dans les gares et aéroports“Nous n’avons pas acté la prolongation, nous évaluons chaque jour sous le regard du conseil scientifique”, a-t-il déclaré, laissant entendre qu’elle pouvait intervenir à tout moment. Confinement: les mesures ne seront pas durcies mais “appliquées de façon plus strictes”, annonce Christophe Castaner pic.twitter.com/rfX1UyKKIT— BFMTV (@BFMTV) March 20, 2020 En revanche, le ministre de l’Intérieur s’est voulu plus strict quant à l’application des mesures du confinement en France. “Des attestations sont détournées”, a-t-il relevé, avant de déplorer que “certains cherchent à ruser, à faire les malins”.”S’il n’a pas été question de durcir le confinement, il a été question que sa mise en oeuvre serait appliqué de manière plus stricte”, a expliqué Christophe Castaner qui va renforcer les contrôles dans les gares et les aéroports ce week-end.La France n’est qu’“au début de la crise”Un peu plus tôt dans la matinée, Emmanuel Macron s’était rendu dans la Cellule interministérielle de crise, au sous-sol du ministère de l’Intérieur. La France n’est qu’au “début de la crise” de l’épidémie de coronavirus, mais “l’État tient”, a-t-il déclaré sur place devant la presse. Emmanuel Macron: “Nous sommes au début” de la crise du coronavirus pic.twitter.com/i4XPBJIdkZ— BFMTV (@BFMTV) March 20, 2020 Cette réunion devait lui permettre d’examiner les aspects sanitaires, de contrôle et de continuité de l’économie, a annoncé le chef de l’État dans un bref propos liminaire devant les caméras.“Nous ferons face aux imprévus”“Nous avons pris des mesures exceptionnelles pour absorber cette première vague, a-t-il déclaré. La crise mobilise tous les aspects de la vie de la Nation”. “L’État tient, nous serons dans la durée au rendez-vous”, a-t-il assuré en remerciant ses ministres d’être là “matin, midi et soir et nuitamment”.Le chef de l’État s’est aussi agacé de ceux qui critiquent la gestion de la crise par l’exécutif, en lançant: “Je félicite ceux qui avaient prévu la crise une fois qu’elle a eu lieu”. “La France a activé ses dispositifs d’alerte avant même que l’OMS sonne le tocsin”, a-t-il fait valoir.Le chef de l’État a enfin salué la mobilisation de l’État à tous les niveaux et demandé à ses ministres d’être “le plus réactif possible”. Pour mieux anticiper, il a mis en place une cellule d’anticipation qui doit “identifier les prochains défis qui seront les nôtres à J+8, J+15 et J +un mois”. “Nous ferons face aux imprévus”, a-t-il promis. À voir également sur Le HuffPost: Du mal à respecter le confinement ? Un psychiatre vous explique pourquoiLIRE AUSSI…
France 4 va diffuser des cours pour les primaires, collégiens et lycéens

À l’étranger, 130.000 Français bloqués veulent rentrer, annonce Le Drian




Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/confinement-castaner-annonce-une-plus-stricte-application-des-mesures_fr_5e74966dc5b63c3b648e29e8

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2020-03-20 16:12:53

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Crise d’angoisse et coronavirus: 3 méthodes simples contre l’anxiété

Crise d’angoisse et coronavirus: 3 méthodes simples contre l’anxiété



PSYCHOLOGIE – Ne pas céder à la panique. Plus facile à dire qu’à faire lorsque les rayons des supermarchés sont dévalisés par des clients anxieux et que l’idée de lutter contre le coronavirus grâce à un confinement total inquiète. Si avoir peur est une réponse tout à fait normale face à l’épidémie, dans un climat anxiogène où le chef de l’Etat n’hésite plus à parler de “guerre”, chez certains, cette émotion peut prendre le pas sur tout le reste et entraver leur bien-être. Difficulté à s’endormir, stress, angoisse : l’anxiété devient un problème lorsqu’elle vous empêche de vivre normalement. Céder à ses peurs n’est pourtant pas une fatalité. Le HuffPost s’est adressé à Jérôme Palazzolo. Il est l’auteur de “Stop à l’anxiété sans médicaments” où il explique comment se relaxer sans avoir recours à des molécules addictives, telles que les benzodiazépines. Le psychiatre nous a donné trois méthodes simples pour faire reculer l’anxiété, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. À voir également sur Le HuffPost : L’homme qui voulait faire fortune avec ses gels hydroalcooliques les donne finalement à une égliseLIRE AUSSI
Premier essai clinique en cours d’un vaccin contre le coronavirus

Canal+ passe en clair pour tous pendant le confinement



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-crise-angoisse-anxiete_fr_5e6fc4e4c5b6eab7793a4222

Author : Esther Degbe

Publish date : 2020-03-17 03:43:12

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Eurovision 2020: après les critiques, la chanson de la France ne ressemble plus à ça

Eurovision 2020: après les critiques, la chanson de la France ne ressemble plus à ça



EUROVISION – Cette année, Tom Leeb a été choisi pour représenter la France à l’Eurovision. Initialement, il devait chanter le titre” The Best in Me”. Cependant, suite aux nombreuses critiques faites sur le morceau, Tom Leeb est revenu hier avec une nouvelle version rebaptisée ” Mon alliée” comme il l’a annoncé sur Twitter jeudi 12 mars. Un titre entièrement en anglais cela avait beaucoup été critiqué par les internautes, mais également par le ministre de la Culture Franck Riester. Semblant avoir pris en compte cela, le fils de l’humoriste Michel Leeb est venu avec “nouvel arrangement” qui serait “une version plus acoustique ” de son titre désormais rebaptisé “Mon alliée”.En route pour l’ #Eurovision2020, avec une nouvelle version ! 🤟🏻

Let’s go to #Eurovision2020 with a new version! ⬇️#MonAlliée#TheBestInMe / @EurovisionF2#Eurovisionpic.twitter.com/7uGZ4MO0Kz— Tom Leeb (@TomLeebOfficial) March 12, 2020Une nouvelle version avec un nouveau titre en français, certes, mais le chanteur ne nous dit pas si son texte comprendra plus de paroles en français. En tout cas, “c’est ce qu’(il) chantera le soir de l’Eurovision”.“J’ai hâte de vous le faire découvrir. J’espère vraiment que ça vous plaira”, explique-t-il dans la vidéo postée sur Twitter. L’Eurovision doit avoir lieu le 16 mai à Rotterdam aux Pays-Bas.À voir également sur le HuffPost: Tom Leeb, candidat de la France à l’Eurovision, n’est pas seulement chanteurLIRE AUSSI:
Gloria Gaynor défie le coronavirus avec son tube I Will Surive

La Hongrie se retire de l’Eurovision. Le concours jugé “trop gay”?




Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/eurovision-2020-apres-les-critiques-la-chanson-de-la-france-ne-ressemble-plus-a-ca_fr_5e6b8757c5b6dda30fc7a770

Author : Poonam Singh Aujla

Publish date : 2020-03-13 15:12:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

En Italie, la peur du coronavirus crée des files d’attente devant les supermarchés

En Italie, la peur du coronavirus crée des files d’attente devant les supermarchés



CORONAVIRUS – “Supermercato. La follia”, peut-on lire dans certains tweets accompagnant des vidéos montrant des Italiens se ruer vers des supermarchés dans un contexte où l’épidémie de coronavirus se propage rapidement dans le pays.À Rome ou Naples, dans la nuit de lundi à ce mardi 10 mars en effet, des supermarchés de nuit ont été pris d’assaut par des habitants apeurés par un décret gouvernemental interdisant à compter de mardi dans toute l’Italie les déplacements non indispensables.Des employés sont préposés à l’entrée des supermarchés pour réguler les entrées des consommateurs, qui font sagement la queue dehors avec des chariots, selon des images. Pommes de terre, biscottes, lait, sucre, farine, mais aussi savons et désinfectants, partent en premier des rayonnages, comme en temps de guerre, souligne un vendeur interrogé par l’agence de presse Ansa.Les titres des journaux italiens de mardi ne manqueront pas d’allonger les files: “L’Italie fermée”, “Tous à la maison”, “Protection totale”, “Tout ferme”, peuvent lire les Italiens.Une note explicative du gouvernement, rappelant lundi soir que les supermarchés resteront ouverts et seront “régulièrement” approvisionnés, recommande à la population de ne pas “s’affoler pour acheter des denrées alimentaires ou des biens de première nécessité, qui pourront être achetés dans les prochains jours”.Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a signé lundi soir un décret inattendu qui étend toutes les mesures de précaution prises dimanche dans des zones du nord de l’Italie à l’ensemble du pays, afin de “contenir la diffusion du virus”. Il a souligné qu’il n’y avait plus une “zone rouge” au nord, mais une Italie toute entière devenant “une zone protégée”. Tous les Italiens devront ”éviter les déplacements” sauf pour aller travailler, pour se ravitailler ou encore pour des soins médicaux. Les rassemblements sont également prohibés.À voir également sur Le HuffPost: À cause des mesures prises contre le coronavirus, les détenus italiens se révoltentLire aussi:
“Il n’y a plus de temps à perdre”: l’Italie étend ses mesures de confinement à tout le pays

Le coronavirus a vidé Venise de ses touristes



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-italie-la-peur-du-coronavirus-cree-des-files-dattente-devant-les-supermarches_fr_5e67348fc5b60557280a611b

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2020-03-10 08:26:49

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Coronavirus: 11 morts et 716 cas confirmés en France

Coronavirus: 11 morts et 716 cas confirmés en France



CORONAVIRUS – Deux personnes supplémentaires sont mortes en France après avoir été infectées par le coronavirus, ce qui porte à onze le nombre total de personnes décédées sur le territoire, a annoncé ce samedi 7 mars le ministère de la Santé.Ces “deux décès supplémentaires” sont survenus dans les Hauts-de-France et en Normandie, précise le ministère, avec un total de 716 cas confirmés sur l’ensemble du territoire.Plus d’informations à venir…À voir également sur Le HuffPost: Fabrice Luchini sort la parfaite panoplie anti-coronavirus sur le plateau de “C à Vous”LIRE AUSSI
EN DIRECT – Le bilan du coronavirus s’alourdit à 145 morts en Iran, plus de 5800 contaminés

En Australie, les autorités ne veulent plus de bagarre pour du papier toilette



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-11-morts-et-716-cas-confirmes-en-france_fr_5e639c0ec5b605572805a38f

Author : AFP

Publish date : 2020-03-07 13:16:43

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
1 2 3 16
Page 1 of 16

https://deguiseo.com   https://www.africanewslive.com   https://sovaldionlinecheapsovaldib.net   https://www.le-paradis-des-bebes.com   https://www.cinema2cinema.com   https://puzzlee.org   https://www.nyumba-ya-mumbi.org/   https://www.euronews.biz   https://lenoblebricoltout.fr   https://www.diagnosismesothelioma.info  
---
BOSS Hugo Maillot de Bain Short pour Homme *  Retour de la BOUCLE ROSE, course organisée par le ROTARY CLUB CAVAILLON ST JACQUES *  Hatteker Rasoir Electrique Tondeuse Barbe Pour Homme Tondeuse Pour Visage Boils de Nez Brosse de Nettoyage Imperméable 5 En 1 Kit de Beauté *  Enfant Mes conseils pour t’occuper ce vendredi ! *  In-river pool idea floated to encourage swimming in Anacostia * 
Airpods Casque Housse,Rameng Housse en Silicone AirPods Cas de Couverture de Protection (C) *  The Mesothelioma Guide Blog *  PetSafe Porte avec Abattant à Fermeture Magnétique Blanc *  GHULODHE Diamant Lady Pattern Pendentif Cristal Collier Montre De Poche Montre De Poche en Verre Bronze *  High school girls soccer: Things were looking up at East *