close
RTL

Aigle Azur : les compagnies aériennes françaises en pleines turbulences

Aigle Azur : les compagnies aériennes françaises en pleines turbulences




Les candidats à la reprise de la compagnie aérienne Aigle Azur, qui emploie près de 1.200 personnes et a cessé ses vols vendredi 6 septembre, doivent abattre leurs cartes avant midi ce lundi 9 septembre. Et Aigle Azur n’est pas la seule compagnie aérienne française à battre de l’aile. XL Airways se trouve également dans une situation financière très délicate.
SwissAir, Sabena, PanAm, TWA… Depuis 2001, date de l’attentat contre les tours jumelles d’un côté et surtout la montée en puissance des low-cost, le monde a découvert que de grandes compagnies aériennes nationales pouvaient mourir.
En France, les compagnies n’ont pas su faire face à la montée en puissance des low-cost, qui ont multiplié par deux leurs parts de marché depuis 2012 et ont pris 36% des vols courts et moyens courriers. Cet essor crée des turbulences.
Les compagnies françaises, de “vieilles familles désargentées”
Qui plus est, les compagnies françaises souffrent du complexe des “vieilles familles désargentées”. Elles s’entêtent à vouloir faire du “low-cost premium”, un concept marketing entre la “carpe et le lapin” qui consiste à réduire les prix de vente, mais en maintenant un service minimum à bord. Une collation par exemple et en faisant voler de vieux avions. Aigle Azur, ce sont 11 avions et 1.150 salariés. De son côté, XL Airways fait voler quatre avions et emploie quelque 600 salariés. Résultat : vous avez toujours des coûts élevés, mais une mauvaise expérience client. C’est ce qui a tué AOM Air Liberté.

Les compagnies françaises sont confrontées à un autre problème : il est en effet difficile de vivre dans l’ombre d’Air France. C’est particulièrement vrai d’Orly, où est basée Aigle Azur. L’aéroport est le jardin d’Air France et tout est fait pour maintenir la suprématie de la compagnie nationale. En 1993, les vols sur Orly ont été limités à 250.000 par an. Officiellement pour encadrer les nuisances aériennes. En 25 ans, les avions font 20 à 30% de bruit en moins et le trafic aérien s’est développé partout, mais Orly reste limité à 250.000 vols. C’est aussi un moyen d’éviter la multiplication des vols concurrents pour Air France.
Beaucoup de compagnies lorgnent donc sur les créneaux que pourrait libérer Aigle Azur à Orly. On ne sait toutefois pas qui reprendra la compagnie, ni même si elle sera reprise. Aigle Azur a 10.000 départs et atterrissages par an à Orly, un aéroport où aucun créneau ne se libère jamais. L’opportunité va intéresser les low-cost. Air France sera sans doute tentée de conserver les vols vers l’Algérie où il y a un marché rentable.
La rédaction vous recommandeAigle Azur “n’aurait pas dû en arriver là”, dit son ex-directeur général sur RTLAigle Azur : “C’est un escroquerie”, dit une cliente coincée en AlgérieAigle Azur : comment l’État compte régler la criseAigle Azur : la compagnie française annule tous ses vols à partir de vendredi soir



Source link : https://www.rtl.fr/actu/conso/aigle-azur-les-compagnies-aeriennes-francaises-en-pleines-turbulences-7798300230

Author : Martial You

Publish date : 2019-09-09 05:41:31

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author wa-news