close
Les Inrocks

Benjamin Griveaux s’excuse après avoir tweeté une photo de collabos à la place de déportés

Benjamin Griveaux s’excuse après avoir tweeté une photo de collabos à la place de déportés




Benjamin Griveaux va-t-il connaître la même campagne “chemin de croix” pour les élections municipales de 2020 que sa collègue à La République en Marche (LREM) Nathalie Loiseau, lors des européennes ce printemps ? La voie empruntée semble montrer quelques similarités… Après la divulgation la semaine dernière par Le Point de propos tenus par l’ancien porte-parole du gouvernement sur ses concurrents LREM à l’investiture pour la bataille municipale à Paris, Griveaux a commis une grosse gaffe le 16 juillet dernier, en voulant rendre hommage aux déportés de la rafle du Vél d’Hiv, survenue les 16 et 17 juillet 1942.
N’oublions jamais la rafle du #VeldHiv, les 16 et 17 juillet 1942.

N’oublions jamais les 13 152 personnes arrêtées et déportées par la police de Vichy, parce que juives.

N’oublions jamais les Justes qui ont mis leur vie en danger pour essayer de sauver celle des autres. pic.twitter.com/zQrxlWIlHE— Benjamin Griveaux (@BGriveaux) July 16, 2019

Simple vérification AFP

Sur le cliché en noir et blanc, note Le Parisien, on aperçoit une file de personnes alignées, au Vélodrome d’Hiver à Paris. Le hic, comme l’a relevé Libération, c’est qu’il s’agit non pas de déportés juifs mais de collaborateurs… Pourtant cette photo est facilement trouvable sur la base de données iconographique de l’Agence France-Presse qui indique comme légende pour le cliché : “Français ayant collaboré avec les forces occupantes allemandes sont arrêtés et réunis au Vélodrome d’Hiver à Paris en août 1944 après la Libération de Paris”.
Alerté sur sa bourde par des internautes, le candidat à la mairie de Paris a présenté ses excuses lundi 22 juillet dans l’après-midi. “Je comprends que cette image ait pu choquer. Il se trouve qu’elle est largement associée à cet épisode historique, sur différentes sources d’archives. La question des images est d’ailleurs beaucoup plus large, comme l’expliquait déjà Libération en 2002”, a-t-il tweeté.
Je comprends que cette image ait pu choquer. Il se trouve qu’elle est largement associée à cet épisode historique, sur différentes sources d’archives. La question des images est d’ailleurs beaucoup plus large, comme l’expliquait déjà Libération en 2002 https://t.co/5MhjhTIiRx— Benjamin Griveaux (@BGriveaux) July 22, 2019




Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/07/23/actualite/actualite/benjamin-griveaux-sexcuse-apres-avoir-tweete-une-photo-de-collabos-a-la-place-de-deportes/

Author :

Publish date : 2019-07-23 10:51:11

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

The author wa-news