close
RTL

Dîners fastueux : François de Rugy révèle ses échanges avec “Mediapart”

“Yannick Jadot est dans la surenchère permanente”, dénonce François de Rugy sur RTL




Au coeur de la polémique depuis un peu moins de 24 heures, François de Rugy a tenu à mettre les choses au clair via son compte Facebook mercredi 10 juillet un peu avant minuit. “Je le dis depuis le début de mon engagement en politique : la transparence est un progrès. Elle consiste à assumer ce que l’on fait et a faire ce que l’on peut assumer”, a-t-il notamment écrit en guise d’introduction.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire a ensuite dévoilé l’intégralité des éléments de réponse apportés à Mediapart, qui l’a épinglé plus tôt dans la journée pour l’organisation de somptueux dîners à l’Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018.
Documents, photos et témoignages à l’appui, le journal en ligne avait recensé une dizaine de ces dîners dans les murs de la résidence du président de l’Assemblée nationale, qui rassemblaient à chaque fois entre dix et trente invités, appartenant pour l’essentiel au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala.

À table : homards, champagne et grands crus issus des caves de l’Assemblée nationale, comme un Mouton-Rothschild 2004 apparaissant sur une photo mise en ligne par Mediapart, sur laquelle Séverine de Rugy pose. Est aussi évoquée une soirée de Saint-Valentin 2018 du couple de Rugy. C’est à chaque fois le personnel de l’Hôtel de Lassay qui était mobilisé pour l’occasion, affirme Mediapart.

Il dénonce “une présentation déformée, partielle et tendancieuse” de ses réponses
“J’ai répondu par écrit à des questions envoyées par écrit”, explique François de Rugy dans son post Facebook. “Voyant la présentation déformée, partielle et tendancieuse qui en est faite, je publie ici l’intégralité des éléments de réponse que j’ai apportés lundi soir à Mediapart“, poursuit-il, avant de détailler ses réponses.

On peut notamment y lire que ces dîners “étaient des réunions informelles avec des acteurs de la société civile (…) liées à l’exercice de la fonction de représentation inhérente au mandat de président de l’Assemblée nationale. Il est normal qu’un responsable politique rencontre des représentants de la société civile pour nourrir sa réflexion et son action”, explique-t-il au journaliste.
Questionné sur le choix des vins bus lors de ces réceptions (les meilleurs de la cave de l’Assemblée nationale, selon Mediapart), François de Rugy se justifie ainsi : “Quel que soit le déjeuner ou le dîner, les menus, y compris le vin servi, étaient choisis par le service de restauration de l’Assemblée“. “François de Rugy n’a jamais passé aucune commande spécifique et n’a jamais rien fait acheter en externe“, peut-on lire.
Également interrogé sur le rôle tenu par sa femme lors de ces dîners, le ministre l’assure : Séverine de Rugy “a contribué à l’organisation de ces dîners, comme elle a participé et participe toujours à de nombreuses rencontres officielles ou informelles”, dans le cadre des fonctions de son mari. Celui-ci “est d’ailleurs reconnaissant de sa contribution et de son soutien”.
Des travaux onéreux dans son appartement de fonction
Mediapart a également interrogé le ministre sur les coûteux travaux de rénovation et d’aménagement de son appartement de fonction au ministère. “En novembre dernier, les services en charge de la gestion des bâtiments du ministère ont fait le constat partagé de la nécessité d’effectuer des travaux de rénovation dans l’appartement de fonction du ministère, qualifié, je cite, de ‘vétuste’. On m’a d’ailleurs indiqué que les derniers travaux concernant certaines pièces dataient de plus de 15 ans. Différents types de travaux ont ainsi été réalisés fin 2018 : des travaux de gros entretien (peintures et sols) et des travaux d’aménagement (des placards, une paroi de baignoire, un flexible de douche, une barre de douche, des joints de salle de bain, une porte de douche)'”, détaille ainsi François de Rugy.
Il affirme avoir sollicité plusieurs entreprises afin de comparer différents devis. “Comme le prévoit la procédure, le choix des entreprises pour la réalisation de ces travaux a été fait par les services du ministère, qui ont privilégié les prestataires avec lesquels des marchés publics ont été passés et qui présentaient toutes les garanties et références nécessaires en matière de rénovation de bâtiments anciens”, poursuit-il, justifiant le fait que le prestataire proposant le devis le plus bas n’ait pas été retenu. Il publie également des mails échangés avec les entreprises et un tableau comparatif des devis proposés.

Plus de 63.000 euros dépensés
Le ministre justifie la somme importante dépensée dans ces travaux (63.083,55 euros au total selon nos calculs) par le fait qu’ils aient été réalisés dans un bâtiment particulier : “l’Hôtel de Roquelaure, un élément du patrimoine français, construit au début du XVIIIème siècle”.
“L’ensemble de ces travaux ont été réalisés dans le strict respect des règles légales et procédures en vigueur. Constatant que Mediapart n’avait pas publié mes réponses, j’apporte ici tous les éléments par souci de transparence, et je tiens à la disposition de chacun(e) l’ensemble des devis des travaux réalisés“, indique le ministre, qui affirme qu’il n’aura “qu’une seule défense face aux attaques (qui lui) sont faites : les faits présentés en toute transparence. Le reste n’est qu’insinuations alimentées par une source anonyme et malveillante“.

La rédaction vous recommandeLes infos de 18h – Dîners fastueux : que reproche-t-on à François de Rugy ?Dîners fastueux : François de Rugy “comprend que ça puisse interpeller les Français”François de Rugy, mis en cause pour des dîners privés à l’Assemblée, “assume”VIDÉO – Canicule : sans cravate, François de Rugy donne l’exemple



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/diners-fastueux-francois-de-rugy-revele-ses-echanges-avec-mediapart-7798016986

Author : Léa Stassinet

Publish date : 2019-07-11 00:01:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author wa-news