close
RTL

Affaire Vincent Lambert : combien de personnes se trouvent dans un état proche ?

Affaire Vincent Lambert : combien de personnes se trouvent dans un état proche ?




Vincent Lambert est décédé ce jeudi 11 juillet après avoir passé près de 11 ans dans un état végétatif. Finalement, les médecins ont décidé d’arrêter son traitement. Mais combien sont-ils en France à être dans son cas ?
Il est difficile de disposer d’un chiffre précis. En 2014, une estimation du ministère de la Santé, relayé par Le Monde, déclaraient qu’ils étaient environ 1.500. Ces personnes sont dans un état végétatif chronique ou dans un état pauci-relationnel dit de “conscience minimale”. Dans tous les cas de figure, les patients ont une conscience extrêmement limitée, parfois inexistante. Ils ont souvent été victimes d’un traumatisme crânien ou d’un accident vasculaire cérébrale. Les hôpitaux comptent 1.072 lits consacrés à ces patients.
Ces derniers ont une espérance de vie d’une dizaine d’années en moyenne. Certains décèdent après un ou deux ans, d’autres vivent plusieurs décennies.
Jean-Pierre Adams, dans le coma depuis 32 ans
C’est le cas du footballeur Jean-Pierre Adams. Il est dans le coma depuis 32 ans. Le 17 mars 1982, le joueur de l’équipe de France doit subir une opération du genou, mais une erreur d’anesthésie le plonge dans un coma végétatif. Depuis, il peut respirer, manger, mais il ne peut pas parler.
Bernadette Adams, son épouse, l’a transférée chez elle, dans le Gard. Elle déclare à France Info qu’elle a appris à lire en lui au fil des années : “Il entend, ça c’est certain. Je ne dirai pas qu’il comprend, ou alors, par instant, ça se voit à sa bouche qui remue”. Jean-Pierre Adams a aujourd’hui 71 ans.
Comme, finalement, la plupart des proches des patients dans ces cas-là, elle ne souhaite pas le voir partir. “Les familles attendent toujours un miracle” affirme Régis Aubry, président de l’Observatoire national de la fin de vie, au Monde.
Vincent Humbert, “le droit de mourir”
Vincent Humbert a lancé, au début des années 2000, un véritable débat sur la fin de vie. C’est son cas qui a été à l’origine de la loi Leonetti.
À la suite d’un accident de la route, Vincent, jeune pompier de 19 ans, tombe dans le coma durant 9 mois. Lorsqu’il se réveille, à l’hôpital de Berck-sur-Mer, il est tétraplégique, muet, quasiment aveugle mais totalement lucide. Grâce à son ouïe et son pouce droit, il demande solennellement au président de l’époque, Jacques Chirac, le “droit de mourir”. Ce dernier lui répond alors : “Je ne peux vous apporter ce que vous attendez”.
Sa mère, Marie Humbert, tente alors d’exaucer son vœu en lui injectant des barbituriques dans une de ses perfusions. Il est plongé dans le coma et maintenu en vie deux jours avant que le médecin, Frédéric Chaussoy, débranche son respirateur artificiel. Sa mère et lui ont été poursuivis, mais ont bénéficié d’un non-lieu en février 2006.
La rédaction vous recommandeVincent Lambert : ses parents dénoncent “un crime d’État”Vincent Lambert : un “esprit rebelle” devenu un symbole de la fin de vieVincent Lambert est décédé ce jeudi, annonce sa famille



Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/affaire-vincent-lambert-combien-de-personnes-se-trouvent-dans-un-etat-proche-7798020226

Author : Esther Serrajordia

Publish date : 2019-07-11 14:35:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author wa-news