close
RTL

La Chine ne sera bientôt plus l’usine du monde

La Chine ne sera bientôt plus l’usine du monde




Des fabricant de consoles de jeux comme Sony et Nintendo mais aussi Google et Amazon pour leurs fameuses enceintes connectées ou encore HP et Dell pour leur micro-ordinateur… Des géants de la technologie américaine et japonaise envisagent de transférer leurs productions en dehors de la Chine, pourtant considérée comme l’usine du monde.
Cela fait écho aux annonces récentes d’Apple qui avait dit le mois dernier envisager de transférer 30% de sa gigantesque production, notamment les iPhone et les iPad, en dehors de Chine. Tous ces industriels avaient installé leurs usines dans l’Empire du Milieu dans les années 90 ou 2000 pour profiter des très faibles coûts de production. La baisse spectaculaire du prix des produits électroniques depuis 20 ans était dû au fait que la Chine était devenue l’atelier du monde technologique et voilà que ça change.
Le déclencheur, c’est la guerre commerciale que Donald Trump a ouvert en taxant les produits importés de Chine par l’Amérique ce qui fait craindre à ceux qui exportent de Chine vers les États-Unis de voir leur produit renchérit par ces taxes.
Forte poussée des salaires en Chine
Mais il y a aussi des raisons plus profondes. C’est la très forte poussée des salaires en Chine ainsi que la hausse du coût de la vie, de l’immobilier, qui rend le pays bien moins compétitif qu’il y a 15 ans. La Chine n’est plus l’eldorado des délocalisations qu’elle a été.
Il est bien sûr trop tôt pour parler de désindustrialisation chinoise mais c’est probablement le début d’un mouvement puissant qui va s’amplifier dans les années à venir. Les industriels ne se déplacent pas très loin. Ils restent en Asie dans les pays voisins : à Taïwan, en Corée du Sud, Birmanie, Laos, Cambodge et plus encore dans un pays qui était pourtant l’ennemi des États-Unis il y a 50 ans puisqu’il était en guerre avec l’Amérique : le Vietnam.
Sur les 4 premiers mois de 2019, les importations américaines en provenance de Chine ont chuté de 15% par rapport à la même période en 2018. Et en même temps les importations de Corée du Sud et de Taïwan ont progressé de près de 20%. Tandis que celles qui venaient du Vietnam ont approché une croissance de près de 40%.
Le Vietnam nouvel eldorado des industriels
Le Vietnam n’est pas menacé pour l’instant par la guerre commerciale de Trump, et il fait tout ce que fait la Chine en moins cher. Les coûts salariaux et immobiliers sont bien moins élevés. Au début 2019, les importations de téléphones portables vietnamiens ont doublé alors que les flux équivalents venant de Chine avaient chuté de 27%. Celles d’ordinateur ont progressé de 79% selon le Financial Times.
L’investissement étranger a connu un record au Vietnam à 15 milliards d’euros. La Chine ne sera plus l’usine du monde. C’est toute la géographie industrielle mondiale de l’électronique mais aussi du textile qui est en train de se transformer sous la poussée de la détérioration de la compétitivité chinoise.
La rédaction vous recommandeDroits humains en Chine : la filiale française de Samsung mise en examenCarrefour officialise son départ de la ChinePeugeot retourne au Vietnam pour y vendre des scooters



Source link : https://www.rtl.fr/actu/conso/productions-la-chine-ne-sera-bientot-plus-l-usine-du-monde-7798004800

Author : François Lenglet

Publish date : 2019-07-09 07:31:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author wa-news